Mark Zuckerberg, Larry Page and Elon Musk jouent tous à des jeux vidéo: devriez-vous?

Les jeux vidéo sont devenus avec le temps des jeux très populaires, partout dans le monde. Tout le monde en joue de nos jours, les enfants comme les adultes, femmes ou hommes. Un sondage mené tout récemment montre que les jeux vidéo sont joués dans plus de 65% des familles américaines et que le temps de jeu moyen par jouer est de 8 heures par semaine, sans compter les parties de jeux de casino sur http://1-casinosenligne.com/casinos-classes-en-ligne/

Ils sont tellement répandus que même des personnages célèbres comme Mark Zuckerberg (le fondateur/ créateur de Facebook), Larry Page et même Elon Musk jouent tous à des jeux vidéo. Vous vous dites alors, mais si ces personnages célèbres et ultra riches et qui ont plutôt bien réussis leur vie jouent régulièrement à des jeux vidéo, est ce que je devrai en faire autant ?

Pourquoi vous devez jouer à des jeux vidéo à l’exemple de ces personnes qui ont réussi ?

Pour certaines personnes, les jeux vidéo sont une véritable passion. Certaines études ont réussies à démontrer que jouer à des jeux vidéo peut avoir des effets positifs sur le cerveau et développer certaines facultés, soigner certaines maladies mentales, aider les enfants atteints de dyslexie à mieux lire, aider les personnes autistes, aider à vieillir plus lentement, augmenter les cellules grises du cerveau etc.

De plus, d’autres personnes trouvent le travail de leur vie en jouant régulièrement à des jeux vidéo. La plupart des développeurs de jeux, les testeurs, ont commencé de cette manière. Il existe même des gens qui ont leur nom dans le livre des records uniquement parce qu’ils sont des joueurs de haut niveau. On peut donc en déduire que les jeux vidéo font partie de ce qui les fait réussir et ils contribuent à leur développement personnel.

Prenons l’exemple de Mark Zuckerberg qui s’est découvert une passion pour la programmation informatique en concevant son propre jeu vidéo dans son enfance.

Jeremy Wilmer quant à lui a grandi en jouant régulièrement aux jeux vidéo et il plaisantait même en disant qu’il est un « accro du jeu vidéo ». Aujourd’hui, il a bien réussi car il est un illustre professeur adjoint de psychologie au Wellesley College et directeur du projet Many Brains.

Mais les experts sont loin d’être unanimes en ce qui concerne ces jeux vidéo.

Les côtés moins plaisants des jeux vidéo

Certains médecins hésitent à recommander les jeux vidéo, pour la simple et bonne raison qu’il n’y a pas de preuve convaincante de ces études qui vantent les mérites des jeux vidéo. De plus certains experts disent : «Après tout, nous ne voulons pas forcer les grand-mères, les patients ayant subi un AVC et les enfants autistes à passer leur temps à tirer des extraterrestres pour rien. » De plus, les jeux vidéo sont également considérés comme préjudiciables au développement et à la productivité des gamers. Cet avis est partagé par certains scientifiques, artistes et entrepreneurs connus.

La plus grande critique des jeux vidéo est qu’ils nuisent aux joueurs en les exposant à une violence extrême. L’Association Américaine de Psychologie a publié en 2015 une étude démontrant qu’il existe un lien indéniable entre le fait enjouer aux jeux vidéo violents et l’augmentation du comportement agressif et colérique, ainsi que la diminution du comportement pro social des gamers, de l’empathie et de l’engagement moral».Le jeu consomme aussi du temps que l’on peut consacrer à la construction des relations humaines, à la création d’une entreprise ou à la poursuite de ses rêves.Etant donné qu’il n’y ait pas encore de preuves que les jeux vidéo peuvent vous donner de super pouvoirs, il existe cependant une habitude qui peut aider vos capacités cognitives: faire de l’exercice. Alors, jouez à des jeux vidéo pour vous amuser, c’est bien! Ils sont un excellent moyen de s’évader et se distraire, surtout pendant les moments de stress. Mais si vous voulez vous rendre plus gentil, plus intelligent ou plus heureux, sortez du canapé et bougez.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour être au courant
des derniers articles mis en ligne :