Weekly Monstrorama #44

Celui qui a dit que le folklore ne pouvait pas se marier avec la culture fin 80’s début 90’s et la tendance family movies mièvres n’avait sans doute jamais vu Harry & The Hendersons (William Dear, 1987)… Bon avouons le tout de même, le côté folklore américain ne sert ici que de support à un métrage qui sent bon le feel-good un peu foufou, parce qu’il faut bien s’amuser de temps en temps non ? Mais passons vite à l’essentiel…  Allez hop à vos mouchoirs… Pardon ? Non, on ne va pas faire d’incursion dans le monde du ciné X… Je disais juste ça pour les potentiels allergiques aux poils, parce que je suis sur le point vous présenter quelqu’un qui en est recouvert… Vous avez vraiment l’esprit mal tourné ces temps-ci !

C’est un film qui parle de quoi ?
Comme toutes les familles américaines qui vivent dans la fin des 80’s en voyant se profiler une décennie remplie de couleurs, de pogs et de sweat Waïkiki (les années 90 !), les Hendersons s’éclatent dans leur maison de banlieue et partent de temps à autre en rando’ dans les montagnes du nord-ouest américain. Ils ont bien raison parce que les paysages sont magnifiques. Papa et fiston tirent sur les lapins à coups de carabine (pas de fusil, de carabine on vous dit !) pendant que maman fait la popotte et que la grande sœur ronchonne dans son coin, les bras croisés, habillée d’une salopette en jean… La vie quoi… Mais un jour, alors que nos quatre protagonistes rentrent chez eux, ils percutent un bigfoot… Oui, oui ! Un bigfoot… Enfin un sasquatch si vous préférez… Faites pas les tatillons… Le pensant mort, il décide de le ramener chez eux pour le vendre à un musée, un collectionneur… Mais la bestiole poilue et puante semble avoir la carcasse plutôt solide et se réveille en plein suburb à Seattle. Commence alors un relation d’amitié et d’amour entre les Hendersons et ce nouveau petit (?) gars… Oui on est sûr que c’est un mâle, la grande sœur a vérifié et on voit bien son… Enfin sa… Bref… Notre petite famille devrait cependant faire face au vilain Jacques LaFleur, chasseur de bigfoot bien décidé à en finir avec la bestiole. En même temps, le type se tape le combo du méchant : moustache, calvitie et accent russe. Un moment c’est normal que son agressivité ressorte…

weekly-monstrorama-1987-harry-hendersons-bigfoot-sasquatch-top

C’est quoi le monstre de la semaine ?
Le monstre de la semaine est Harry, un bigfoot puant mais sympathique qui a tout de même du mal à ne pas casser tout ce qu’il touche. En même temps quel est con qui a décidé de mettre des plafonds aussi bas ?

Il fait quoi ce monstre ?
Le regard au loin, il guette sa montagne dans laquelle il aimerait bien rentrer, mais d’un autre côté jouer avec les enfants et caresser le chien fait aussi partie de ses nouvelles occupations favorites. En plus de cet emploi du temps de ministre, notre gros tas de poil trouve le temps de militer pour la cause végétarienne en jetant des hamburgers, enterrant tous les trophées de chasse trouvés dans la maison ou encore en bouffant des fleurs et les poissons rouges de l’aquarium… Euh… Okay, il est donc pas vraiment végétarien mais plutôt piscivore, mais c’est tout de même cool parce que quand on croise le bonhomme on est déjà content qu’il ait pas envie de nous croquer un bout de la fesse droite.

Pourquoi ce monstre est cool ?
J’ai toujours eu une petite affection pour ces films un peu cucul la praloche à la morale boiteuse mais à l’envie de bien faire exacerbée… Harry c’est un peu le cousin chelou, le copain bizarre, le voisin étrange, le frérot attardé mais qu’on aime bien, parce qu’on accepte sa différence… Ajoutez à ça le côté fun de l’ensemble avec quelques gags bien sentis (malgré l’odeur robuste du sasquatch) et vous avez quelque chose de plutôt positif pour les enfants… Harry permet aussi quelques petites réflexions autour des armes à feux (et le côté très laxiste du papounet qui offre des armes à son fils de sept ans), de la famille, du végétarisme, de la chasse, de la compréhension de l’autre… Rien de très engagé ou révolutionnaire donc mais la monstruosité de Harry parvient à mettre en avant quelques points noirs de la famille modèle américaine… Mais vous inquiétez pas hein, à la fin ils ont compris et ils sont gentils ! C’est assez frais pour être marquant, en même temps, c’est normal, ça vient des montagnes.

Qui a fait ça ?
Au maquillage, on retrouve le grand Rick Baker… Comment ça « c’est qui ? » ? Ce roi du maquillage (parmi d’autres rois tels que Rob Bottin, Tom Savini, Steve Johnson, hein, ils sont quelques uns) a travaillé sur les sagas Star Wars, Men in Black ou encore The Incredible Melting Man (William Sachs, 1977), The Howling (Joe Dante, 1981)… Bref, probablement pas son plus grand taffe mais quand il y a un truc cool, ces gars là sont toujours dans le coin !

weekly-monstrorama-1987-harry-hendersons-bigfoot-sasquatch-01

Chérie, je crois qu’on a percuté un gros hérisson !

weekly-monstrorama-1987-harry-hendersons-bigfoot-sasquatch-02

Dis, tu saurais pas où est la mayo ?

weekly-monstroramva-1987-harry-hendersons-bigfoot-sasquatch-03

Ces trophées vous rendent trop fiers troufions ?

weekly-monstrorama-1987-harry-hendersons-bigfoot-sasquatch-04

Vas-y Harry, fais nous un beau sourire… Moins ahuri c’est possible ?

weekly-monstrorama-1987-harry-hendersons-bigfoot-sasquatch-05

Une TV, une crème glacée, voilà une bêbête qui apprend à vivre de façon civilisée… Ceci dit, je me demande si ses gros pieds ne lui cachent pas une bonne partie de l’écran…

weekly-monstrorama-1987-harry-hendersons-bigfoot-sasquatch-06

Y’a un côté Ron Perlman ou c’est moi ?

weekly-monstrorama-1987-harry-hendersons-bigfoot-sasquatch-07

Allô ! Allô ! J’entends rien, y’a l’autre bestiaux qui fait le zigoto derrière moi !

weekly-monstrorama-1987-harry-hendersons-bigfoot-sasquatch-08

Papa, maman, je peux sortir de table ?

weekly-monstrorama-1987-harry-hendersons-bigfoot-sasquatch-09

Alors là, je n’arrive pas à me décider sur qui a la plus belle tête d’ahuri… C’est une chance d’être le monstre de la famille sans en être le plus laid…

weekly-monstrorama-1987-harry-hendersons-bigfoot-sasquatch-10

Papa, maman, le grande sœur, le p’tit frère, le chien….et le bigfoot… C’est bon tout le monde est là ! On dit cheeese !

Des poils, de l’odeur et du mouvement ? Ok !

harry and the hendersons the addams family gifharry and the hendersons reaction gifharry and the hendersons rick baker gifmovies televandalist harry and the hendersonsfilm horror bigfoot harry and the hendersons favorite monstersfilm horror bigfoot harry and the hendersons favorite monsterstv televandalist the addams family bigfoot harry and the hendersonsmovie film 80s comedy retro

 

 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour être au courant
des derniers articles mis en ligne :