Weekly Monstrorama #29

Depuis quelques semaines, je pense à ramener de chez mes parents ma collection de livres Chair de Poule. Tous les gamins qui ont grandi dans les années 90 ont déjà tenu dans leurs mains d’enfant au moins une fois un bouquin de R.L. Stine illustré en couverture par le génialissime Tim Jacobus… Ces livres racontaient des histoires de monstres dans le voisinage, de vampires dans la cave et de momies à l’école… Certains foutaient biens les jetons et on se le échangeait entre voisins, on les lisait sous le préau quand il pleuvait et que notre Game Boy n’avait plus de pile à force de chasser les Pokémons dans les hautes herbes au nord de Bourg-Palette… Alors ouè, vous allez me traiter de nostalgique réac’ (c’est vrai que c’était mieux avant) mais la récente sortie en DVD de l’intégrale de la série TV Chair de Poule (inspirée donc des livres de notre auteur horrifique de jeunesse), m’a définitivement donné envie de replonger les deux yeux en avant dans cet univers. Et, coup de bol, le premier épisode sur lequel je tombe est issu d’une de mes histoires préférées… Roulements de tambour… Le Masque Hanté (1995)…

C’est un film qui parle de quoi ?
Tout d’abord, comme je viens de vous dire, il s’agit d’un épisode double de la série Chair de Poule. Le scénario de ce Masque Hanté est inspirée du bouquin du même nom (un de mes préférés, je viens de vous le dire aussi). L’histoire, c’est celle de la petite Caroline, une pré-ado que tout le monde embête (ses camarades de classe, son petit frère, sa meilleure amie…). Tout ça, la petite Caroline, elle en a marre. Ben ouè quoi, c’est vrai que c’est pas cool de se faire agresser à chaque coin de rue par des connards déguisés en canard ou de devoir bouffer des vers de terre qu’on vient de balancer discrétos dans votre sandwich jambon beurre. C’est donc décidé, pour Halloween, notre protagoniste achètera un masque pour foutre la trouille et donner une leçon aux deux petits merdeux du quartier partis à la chasse aux bonbecs. La situation devient juste un poil plus dramatique quand Caroline se rend compte qu’elle ne peut plus retirer ce masque monstrueux et que sa personnalité commence à changer. Je vous l’avais dit, cette histoire déboîte !

weekly-monstroramagoosebump-haunted-mask-chair-de-poule-top

C’est quoi le monstre de la semaine ?
Le monstre de la semaine est une fillette froussarde mais sympathique vêtue d’un masque maléfique qui la rend violente, méchante et incontrôlable.

Il fait quoi ce monstre ?
En pleine fête des monstres, des bonbons et des blagues pas drôles, ce monstre en profite pour insulter et faire flipper des gamins et pour se venger d’années de persécutions de cour de récré. Bref, il fout les boules aux autres et du coup à lui même… Ben ouè, je viens de vous le dire, il s’agit d’une fillette qui est prisonnière sous ce visage de latex, ou de peau humaine d’ailleurs, on sait pas trop… Y’a de quoi paniquer non ?

Pourquoi ce monstre est cool ?
Avant toute chose ce monstre représente un concept horrible : être coincé dans un corps qui n’est pas le sien et subir consciemment le contrôle de quelque chose de plus fort que soi. L’impuissance, voilà une chose bien glauque, et je ne parle pas des troubles sexuels des plus âgés, hein… L’idée de vouloir à tout prix changer pour de mauvaises raisons (ici, c’est la pure vengeance qui pousse notre gamine à agir) est aussi l’un des éléments qui rend cette histoire et ce monstre relativement appréciables. On retrouve le même côté moralisateur (l’humour noir en moins) que dans l’épisode des Contes de la Crypte avec Lou Paloma (Le Piège, Saison 03, Épisode 03) dans lequel un gars se fait passer pour mort afin de toucher son assurance vie après avoir subit un ravalement de façade (entendez chirurgie esthétique hein, si vous prenez tout au premier degré, on va pas s’en sortir). Enfin, l’univers des masques m’a toujours fasciné. Je peux aisément passer des heures dans un magasin de costumes sans m’ennuyer juste pour baver devant ces faces en latex. Alors là, avec un masque au design quelque part entre le Funny Man (Simon Sprackling, 1994) et Freddy, je dis oui ! Oui.

Qui a fait ça ?
Inspiré par les écrits de R.L. Stine (écrire ou lire ce nom me donne toujours des picotements au ventre), le créateur des créatures (oui c’est dur à dire) sur l’ensemble de la série est Ron Stefaniuk (oui, c’est dur à dire aussi). Le bonhomme n’a pas travaillé sur d’autres choses notables mais être responsable de tous les monstres qui apparaissent dans cette série de ma jeunesse me suffit à le respecter énormément… Avec quelques recherches appropriées sur internet, vous pouvez trouver des photos du type entouré de toutes ses marionnettes et autres créatures dans ce qui semble être son bureau… Haha, qu’est ce que j’aurais flippé de rentrer là dedans en étant tout gosse… Alors que maintenant hein… Hé… Ça va… Hein ? Pardon ? Ben ouè quoi, j’ai même pas peur… Je vous laisse demain y’a interro de maths…

weekly-monstroramagoosebump-haunted-mask-chair-de-poule-01

Caroline découvre les masques.

weekly-monstroramagoosebump-haunted-mask-chair-de-poule-02

Et elle tombe amoureuse de l’un d’eux…

weekly-monstroramagoosebump-haunted-mask-chair-de-poule-03

Coucou toi !

weekly-monstroramagoosebump-haunted-mask-chair-de-poule-06

C’est vrai qu’il lui va bien ce masque non ?

weekly-monstroramagoosebump-haunted-mask-chair-de-poule-05

La vue subjective dans l’horreur, une technique efficace mais sous-exploitée… C’est pourtant génial non ?

weekly-monstroramagoosebump-haunted-mask-chair-de-poule-04

Caroline enlève son masque, pour la première fois.

weekly-monstroramagoosebump-haunted-mask-chair-de-poule-07

L’ancienne et la nouvelle Caroline, nouvelle tête pour une nouvelle vie…

weekly-monstroramagoosebump-haunted-mask-chair-de-poule-08

« Ton masque, on dirait de la vraie peau, ça me dégoûte ! » Mais noooooon… »

weekly-monstroramagoosebump-haunted-mask-chair-de-poule-09

Caroline n’arrive plus à retirer son masque… On lui avait pourtant dit de faire attention !

weekly-monstroramagoosebump-haunted-mask-chair-de-poule-10

Extreme Close Up ! Megateuf ! Excellent !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour être au courant
des derniers articles mis en ligne :