Weekly Monstrorama #28

Depuis mon enfance, il y a des tas de familles issues de la pop culture américaine qui m’ont marquées… Je ne vais pas en faire la liste ici… N’insistez pas… Sans être ma « famille préférée », il y en a une avec laquelle j’ai grandi et qui est relativement unique et plus qu’intéressante, surtout pour un fanatique de la culture horrifique sous toutes ses formes. Allez, je vous mets sur la piste : il y a une main baladeuse, un oncle chauve qui allume des ampoules avec ses dents et des enfants qui essaient de s’entre-tuer dans un immense manoir… Allez, la musique est super connue ! Il y a eu deux séries lives, deux séries animées, deux films, deux téléfilms, quelques comics, une comédie musicale et un paquet de jeux vidéo plus ou moins bons… Bon, puisque, vous ne m’aidez pas du tout, je vous le dis tout net, il s’agit bien de la Famille Addams, créée par Charles Addams dans les années 60. En plus d’être ultra iconique et d’avoir influencé pour toujours la culture populaire, cette famille compte un membre que j’adore, un bonhomme qui me fait froid dans le dos tout en me fascinant et ce depuis ma plus tendre enfance… Il s’agit de Max (Lurch en VO), et notamment de sa version dans les films de Barry Sonnenfeld (Men In Black, Wild Wild West, Get Shorty). Vous êtes contents de savoir ça ? Je vous explique tout ça plus en détail dans la suite…

C’est un film qui parle de quoi ?
Gomez
, Morticia, Mercredi, Pugsley, Grand-Mère, Max et La Chose forment la Famille Addams, une famille paisible qui aime effrayer les gens, ébouillanter les chanteurs de Noël, se trucider entre eux et qui ont un fort penchant pour le macabre et l’hémoglobine… Assis sur leur fortune, dans leur immense manoir poussiéreux, ce joli ptit monde voit arriver un dénommé Fester, le frère que Gomez (le papa donc) pensait avoir perdu à tout jamais. Mais comme les histoires de famille c’est toujours un peu la merde, il devient vite difficile de savoir si le retour de ce frère est honnête ou intéressé… Hum… En fait le film est plutôt l’occasion de dresser le portrait d’une famille étrangement cool et farfelue (oui ça se dit) et de présenter le contraste avec la classe aisée américaine, histoire de leur en mettre un peu plein les dents à ces culs coincés de l’ère post-Reagannienne (pour ce qui est du film de 1991 et 1994)… Je vous assure que c’est drôle et bien plus fin qu’il n’y paraît…

weekly-monstrorama-addams-family-lurch-max-top

C’est quoi le monstre de la semaine ?
Le monstre de la semaine est un majordome immense, quasi muet, tout pâlot, frankensteinien, mélomane, flippant et semble-t-il doux comme un agneau.

Il fait quoi ce monstre ?
Il ne me semble pas que Max fasse génétiquement partie de la famille (parfois il est dit que c’est un cousin éloigné, parfois il dit lui même avoir été conçu de toute pièce, d’autres fois il assure être le fils d’un jockey), mais il aide au logis, il fait le ménage, il conduit le corbillard (bah oui), il grommelle, et il fait le goûter des enfants… Le bonhomme est incroyablement discret malgré sa taille impressionnante de 2.05 m tout de même. Mais bon, on va pas se le cacher, la Famille Addams sans son majordome aurait moins de saveur non ?

Pourquoi ce monstre est cool ?
Déjà ce monstre n’est pas cool mais il est super cool… Ouè, ça me semblait important de le dire… Ce qui le rend aussi intéressant, c’est que ce personnage monstrueux repose entièrement sur un ensemble de contrastes. Croiser ce type dans la rue nous ferait tous changer de trottoir… Ne dîtes pas non… Pourtant, il ne fait jamais preuve de quelconque violence ou énervement. Il semblerait qu’on pourrait lui marcher sur le pied et qu’il s’excuserait poliment avec un sourire. Comptez-tout de même pas sur moi pour tenter l’expérience… Dans les métrages de Barry Sonnenfeld, il est toujours présenté de manière ultra iconique mais à chaque fois un élément vient désamorcer son aspect flippant. Alors qu’on le découvre en contre-plongée, grommelant sauvagement, on se rend compte qu’il ne fait que donner leur goûter aux enfants. Alors qu’on l’aperçoit grimaçant en plan serré, le bonhomme lâche un rototo cartoonesque avec des flammes et tout le tintouin. Alors qu’il surprend un intrus dans la demeure, on l’aperçoit dans l’enfilade des portes, le regarde fixé vers le visiteur surprise… Mais voilà, encore une fois notre majordome est grimé comme une soubrette, plumeau en main et tablier solidement attaché, ce qui a pour effet d’anéantir l’effet de peur. Enfin, quand le bonhomme joue des mélodies macabres sur son vieil orgue, il finit en solo rock’n’roll… Ce système est mis en place à chaque apparition de notre grand gaillard ce qui a tendance à le propulser en figure passionnante de l’imagerie horrifique. Ce travail permet de magnifier le principe de la Famille Addams, c’est à dire de nous faire comprendre que les gens méchants, bizarres et/ou sadiques sont pas ceux qu’on croit. Pour ça regardez plutôt les familles au jardin propre et aux dents trop blanches. Et pour ne rien gâcher, le chara design de notre cher Lurch est fortement inspiré des films de la Hammer et d’Universal Monsters (Frankenstein avec Karloff) et autres zombies vaudous… Bref, beau fond, belle forme, je dis chapeau bas mon grand !

Qui a fait ça ?
Comme précisé plus haut, on doit la Famille Addams, et donc Max, à l’illustrateur Charles Addams… Vous suivez ou pas ? D’ailleurs je vous conseille de jeter un œil à ses planches… Malgré tout, il est important de voir que la version mise en scène par Barry Sonnenfeld dans les films de 1991 et 1994 est la plus intéressante car la moins cartoonesque, moins comique… Il suffit de regarder quelques scénettes des autres programmes présentant notre famille pour se rendre compte que le côté satyrique porté par notre majordome est bien moins présent… Question d’époque et d’interprétation sûrement… Ah et au fait, le type qui joue Lurch dans ces versions, c’est Carel Struycken, le type qui fait le grand alien qui se fait tuer au resto par l’homme cafard dans MIB… Cool non ? Non ?

weekly-monstrorama-addams-family-lurch-max-01

Taladadam Clap Clap !

weekly-monstrorama-addams-family-lurch-max-02

Venez pas me dire qu’il est pas flippant le bonhomme !

weekly-monstrorama-addams-family-lurch-max-03

Salut toi…

weekly-monstrorama-addams-family-lurch-max-04

Lurch est très souvent représenté comme un excellent musicien et un mélomane accompli… Mais ne cherchez pas « Best Hit Lurch You Rang » sur Youtube… Allez… Non !

weekly-monstrorama-addams-family-lurch-max-05

C’est pas un beau sourire ça ?

weekly-monstrorama-addams-family-lurch-max-06

Lurch et de la pizza sur un même plan ? Ma vie aurait-elle donc un sens ?

weekly-monstrorama-addams-family-lurch-max-07

Non mais je vous avais prévenu, y’a des moments où le bonhomme est carrément flippant, ça par exemple, ça me faisait claquer des dents quand j’étais plus petit.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour être au courant
des derniers articles mis en ligne :