Portraits sur canettes écrasées par Kim Alsbrooks

Quand l’art investit la rue et se sert des murs comme supports de création on appelle ça du street-art, mais quand est-il lorsqu’un artiste récupère des ordures laissées à l’abandon afin de les utiliser comme toiles? C’est la question que l’on peut se poser en observant le travail de l’artiste Kim Alsbrooks.
En effet, dans sa série d’oeuvres My White Trash Family, cette dernière pose la question des idéologies dominantes depuis des siècles dans nos sociétés et plus particulièrement celle de la distinction sociale. Non sans une certaine forme d’humour, Kim Alsbrooks peint donc des portraits sur de vieilles canettes aplaties trouvées dans la rue, en opposition aux supports luxueux comme le marbre sur lequel on a l’habitude de retrouver ce genre d’art.

Kim Alsbrooks

Kim Alsbrooks

Kim Alsbrooks

Kim Alsbrooks

Kim Alsbrooks

Kim Alsbrooks

Kim Alsbrooks

Kim Alsbrooks

Kim Alsbrooks

Kim Alsbrooks

Kim Alsbrooks

Kim Alsbrooks

Kim Alsbrooks

Kim Alsbrooks

Kim Alsbrooks

Kim Alsbrooks

Kim Alsbrooks

Kim Alsbrooks

Kim Alsbrooks

Kim Alsbrooks

Crédits

Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour être au courant
des derniers articles mis en ligne :